Déjà 2 ans que je n'étais pas passé à la maison Arretxea. 2 ans à tourner en rond, à attendre impatiemment, comme un enfant espère Noël depuis la rentrée des classes. Il faut dire que depuis la Normandie, ça fait une trotte. Mais quand les vacances se déroullent a à peine plus de 100 km de là, ça devient réellement plus intéressant.

J'arrive un peu en retard, la faute à un berger qui emmenait les moutons en pature via une minuscule route de montagne. C'est heureux de voir que ce genre de métier existe encore. Les réseaux sociaux c'est bien, mais ça ne fait pas tout ;-)

moutons

 

C'est Thérèse Riouspeyrous qui me reçoit dans leur maison, LA maison Arretxea. J'ai finalement un peu l'impression d'être passé chez eux il y a peu. Pas grand chose n'a changé : l'immense table en bois pour les dégustations est toujours présente. La maison est chaleureuse, remplie d'objets et de photos autour du vin. Thérèse est toujours aussi avenante : on discute de tout, de vin, de famille. Mais ça devient sérieux quand elle part dans l'arrière pièce pour apporter quelques bouteilles. Allez zou, c'est parti pour faire le tour des vins qui sont actuellement à la vente et peut-être un peu plus...

On commence avec les blancs, dont je porte une affection toute particulière. Vous ne le savez peut-être pas, mais depuis le millésime 2007, les raisins d'une nouvelle parcelle viennent augmenter la faible production de blanc du domaine qui a tendance à disparaître trop rapidement pour les amateurs de "Hegoxuri". Bien évidement, les raisins sont bio et proviennent d'un voisin, Pantxo (lire Pantcho). En 2012, une nouvelle cuvée "Pantxuri" viendra récompenser les plus fervents supporters du domaine et sera disponible seule, sans assemblage !

Hegoxuri 2009 (60 Gros Manseng/35 Petit Manseng/5 Petit Courbu) : le vin affiche clairement une aromatique d'agrumes et de fleurs blanches. L'élégance est de mise, vif et tonique en bouche, l'équilibre du vin se fait entre l'acidité caractéristique de cette cuvée et la richesse du millésime. La sensation saline, signe comme toujours avec classe la superbe finale. Un 2009 qui me réconcilie avec ce millésime parfois too much en France. Ici ce n'est pas le cas, la fraîcheur est omniprésente dans un style droit et comme à l'accoutumée pure. Diabolique maintenant, quelques années de garde lui donneront d'avantage de complexité car tout y est, y compris quelques sucres résiduels.

Pantxuri

Hegoxuri 2008 (60 Gros Manseng/35 Petit Manseng/5 Petit Courbu) : très beau nez, exotique cette fois-ci avec des touches de poivre blanc et de nougat. La bouche se montre plus austère que 2009, marquée par une minéralité plus importante que son cadet. Magnifique matière, épurée dans un style comptacte et tendu comme j'affectionne. Et pourtant, ce 2008 n'était pas gagné (rendements minuscules dus à de la coulure). Quand on découvre maintenant ce qu'il y a dans le verre, on se dit qu'il y a du avoir un gros boulot dans les vignes !

Fin des blancs, en attendant un retour en force au chai. S'annoncent dans le verre les rouges Tradition. Le 2009 a été mis en bouteille avant le 2008. Thérèse et Michel Riouspeyrous estimaient que ce dernier n'était pas prêt. Le 2009 est tout en finesse, avec des tanins fins. L'ensemble est même gourmand. Le 2008 valait le coup d'être attendu (soutiré juste avant la mise pour l'occasion) : registre résolument fruité (cassis et cerises noires), la finale s'emporte sur des notes poivrées endiablées.

Haïtza 2008 (70 Tannat/ 30 Cabernet Sauvignon) possède une jolie robe soutenue. Le nez est un peu en dedans. La bouche est joliement fruitée, contituée d'une acidité qui en fait un vin tout en longueur. L'assise minérale vient complèter un vin certe bien jeune, mais en devenir.

Nous partons au chai rejoindre Michel. Thérèse au volant, elle continue de me donner le sourire en faisant un petit détour sur les parcelles de blancs. Mon Dieu que cette région est belle !

ânes

Michel à la pipette, ce sont toutes les cuvées de blancs 2010 qui se succèdent : les différents contenants (fûts, foudre de 600 l) qui regoupent les lots de Hegoxuri et de Pantxuri sont autant d'expressions différentes de ces 2 parcelles. Hegoxuri est toujours d'une grande finesse et élégance. Pantxuri est plus imposant, avec une grande tension minérale. Cette cuvée confidentielle sur sols de schiste et d'ophite devrait être disponible pour notre plus grand plaisir en 2012. Et puis comme une surprise n'arrive jamais seule, je vais vous mettre dans la confidence : une autre cuvée sur sol de grès devrait pointer son nez avec comme premier millésime 2011. Mais chuuuuuuuuuuttt !!

Merci Thérèse, merci Michel pour votre accueil, parfait comme d'habitude. Décidement, je ne suis pas prêt de me lasser de venir par chez vous !

TMR

Pour une visite complète du domaine, c'est ICI.

Domaine Arrextea
Thérèse et Michel Riouspeyrous
Route Jauberriborda
64220 Irouleguy
Tel : +33 5 59 37 33 67
@ : arretxea@free.fr