Première étape de notre tournée annuelle dans les vignes avec les amis de Maigremont. Cette année, c'est au pays du cab franc et du ch'nin que nos hostilités se déroulent. C'est à peine réveillés que nous nous arrivons de bon matin au domaine Bernard Baudry.

enseigne

Situé à Cravant les Coteaux, nous sommes conscients que nous entrons dans une institution qui n'a rien à prouver à personne. Maintenant on aime, on n'aime pas, mais force est de constater que les vins sont d'une régularité exemplaire !

Mathieu Baudry nous accueille alors qu'il étiquette quelques bouteilles. Un rapide tour des installations et la discussion commence. Il est le fils de Bernard, qui a créé le domaine il y a presque 40 ans en 1975. La famille est une vieille famille de vignerons. Dès le début, Bernard grattait les sols, utilisait les produits chimiques de façon très raisonnée. On le prenait pour un fou. Le maître mot de l'époque était rendement, peu importe la manière, mais lui s'obstinait à produire quelques chose de qualité.
Le domaine est désormais en agriculture biologique, sur une superficie de 30 hectares : 10 en propriété, 20 en fermage (28 en cabernet franc, 2 en chenin). 
Majeur, Mathieu a le déclic et sait qu'il sera vigneron. Il revient sur le domaine familial en 1999, après une école de commerce vins et spiritueux et apprend sur place le métier. Officiellement à la retraite, Bernard n'en demeure pas moins actif. Pour preuve, pendant que Mathieu nous présente le domaine et déroule la dégustation, son père est sur le tracteur, travaillant le sol d'une des nombreuses vignes du domaine qui présentent la particularité d'être morcelées. Morcellement d'ailleurs responsable d'une grande diversité de sols : graviers, calcaires sableux et argilo-calcaire.
En 2014, l'entente entre père et fils est parfaite et les décisions sont toujours collégiales.

DSC_4584

Nous passons au caveau pour la dégustation des vins
Rosé 2013 : du cabernet franc pressé directement et vinifié comme un blanc. Un rosé sec, à la sensation presque tendre, qui termine salin.
Les Granges 2013 : sous tiré pour l'occasion, il y aura une première mise dans un mois au terme de 6 mois d'élevage puis une sedonde en septembre. Elevage en cuve, le béton a fait sa grande réapparition il y a 10 ans. 2 raisons à cela : l'inertie des températures durant les fermentations et un meilleur contrôle à 30°c maximum et des vins sans réduction pour satisfaire les consommateurs qui sont désormais préssés d'ouvrir les vins. L'inox donne un caractère réducteur aux cabernet franc, ce qui ne satisfait pas non plus Mathieu Baudry.
Il s'agit d'une parcelle située sur des terrasses de graviers sableux à Cravant les Coteaux. Vin direct, souple et fruité avec une finale qui se resserre un peu. Une presque idée du gamay. D'ailleurs Bernard Baudry dit que c'est le meilleur gamay qu'il ait fait :)

Vignerons de Cravant
les anciens vignerons de Cravant (affiche visible au caveau)

Le Domaine 2012 : même type d'élevage que pour les Granges, sur 15 mois. Assemblage de parcelles calcaires situées à 80 % sur Chinon, complétées par une parcelle de graviers sableux de Cravant. Nez profond, même si sur la retenue. Le vin prend le devant de la bouche, signe d'une belle mâche calcaire. Tannins fermes, qui constituent la structure. Finale charnue. Bon vin.

Les Grezeaux 2011 : vignes de 70 ans plantées sur une parcelle unique située à Cravant sur des terrasses de graviers argilo-siliceux. Elevage en fût durant 1 an. Vin relativement ferme, qui se goûte plus sur sa structure que son fruit. Assise tannique plus marquée. Wait !

Clos Guillot 2011 : vignes situées à Chinon sur des coteaux argilo-calcaires. Elevage durant 2 ans en fût. Superbe nez, griotte épices. Bouche gourmande, équilibrée aux tannins fins et précis. Très joli en l'état !

Croix Boissée 2011 : parcelle sur des pentes argilo-calcaires, située à Cravant. 2 ans de fût également. Encore une fois, c'est l'équilibre du vin qui domine, même s'il semble le moins prêt de tous ceux dégustés jusque lors. Le vin s'étire tout en longueur, avec un retour du fruit et d'une fine amertume en final. 

Parcelle de la Croix Boissée à CravantParcelle de la Croix Boissée à Cravant

Croix Boissée blanc 2012 : le chenin pousse ici sur un sol extrêmement calcaire. En y regardant de plus près, la roche mère est visible à certains endroits. Nez sur des notes citronnées, de verveine. Jolie attaque de bouche, pleine, incisive et riche, proposantRoche mère de calcaire

des saveurs de tilleul et de verveine encore. Dernier millésime à la vente, puisqu'il n'y aura pas de Croix Boissée blanc 2013 : cette cuvée n'ayant pas le niveau attendu, terminera en cuvée domaine, c'est à dire Chinon blanc...

Voici un petit jeu proposé à l'aveugle par Mathieu afin de terminer cette visite : nez très tabac, orange, presque champignon. Bouche sphérique aux tannins parfaitement intégrés et raffinés. Longue finale sur un fruit omniprésent. Je propose le millésime 2000, pas loin c'est un Croix Boissée 1999 qui ponctue cette belle matinée.

Grand merci à Mathieu Baudry pour son accueil, sa gentillesse et son temps. Le domaine produit des vins à l'équilibre d'école, sérieux, plutôt apte à la garde sur les cuvées élevées sous bois et qui marquent bien le terroir. Accessibles sur le fruit, de garde moyenne à plus longue : il y a en a pour tous les goûts.

Nous partons à quelques centaines de mètres du domaine Baudry, pour faire un pique-nique dans la très belle vigne de la Croix Boissée, afin de prendre des forces pour la prochaine étape : celle-ci se déroulera chez un vigneron de Saumur, lui même fils et neveu d'illustres vignerons de l'appellation Saumur-Champigny ! Un indice : y'en a un qui n'aime pas les rangers !

 

Domaine Bernard Baudry
9, Coteau de Sonnay
37500 Cravant les Coteaux
+33 2 47 93 17 79
bernardbaudry@chinon.com
www.chinon.com/vignoble/bernard-baudry