Notre rencontre se passe chez Catherine et Manu, que nous retrouvons avec plaisir après quelques temps passés à Aurillac. D'ailleurs, le départ définitif pour le Cantal est prévu en fin d'année scolaire : tout notre petite communauté se sent bien triste.

Le thème de ce soir : des blancs, exclusivement en provenance du Rhône, que la cuisine de Catherine a magnifié en fin de rencontre... Comme c'est la coutume, les vins sont proposés à l'aveugle et dévoilés après le petit jeu des devinettes (millésime, appellation...).

Tiens, juste un petit tuyau pour ceux qui organisent des dégustations autour du vin : si votre thème le permet, vous pouvez toujours appeler par téléphone le syndicat des vins d'une AOC ou d'une région. Par exemple, un petit coup de fil au syndicat des vins de la Vallée du Rhône nous a permis de recevoir quelques jours plus tard de la documentation en nombre, des affiches, des livrets accords mets/vins, des cartes... Tout cela gratuitement, bien entendu. Ca fait en général son petit effet et tout le monde repart content ;-).

1
David et Catherine...

Château Saint Estève d'Uchaux, Côtes du Rhône "Vionysos" 2005 (100 % Viognier)
Belle robe dorée, bien brillante. Au nez, fruits blancs comme la pêche et abricot dominant, léger grillé, c'est agréable. La bouche offre pas mal de gras, sur l'abricot encore, complétée de notes de poivre blanc, de poire. L'ensemble n'est pas très complexe, mais c'est ample et généreux. Un joli vin pour commencer.

Guigal, Côtes du Rhône 2007 (Viognier, Roussanne, Clairette, Marsanne et Bourboulenc)
La robe est beaucoup plus claire, plus pale aussi. Le nez présente cette fois-ci un registre floral avec jasmin, des notes salines et une minéralité marquée. En bouche, le vin semble se retenir, être plus dilué. Le vin paraît plus ferme à cause d'une acidité plus pronnoncée mais il en résulte cependant un vin correct. Finale sur l'abricot.

9  5  4

Jean-Luc Colombo, Côtes du Rhône "la Redonne" 2006 (Viognier, Roussanne)
Un autre Côtes du Rhône et une 3ème expression différente. La robe est jaune soutenue, très dorée. Le nez est une vraie corbeille de fruits dans une expression élégante : confiture d'abricot, lichi mais aussi loukoum. Grande fraicheur pour la bouche, pleine d'allant et de dynamisme. Finale intense sur le poivre blanc. Très bon.

Jean-Pierre Boisson, Châteauneuf du Pape "la Mirande" 2000
Un vin à la minéralité prononcée au nez : ça "Riesling" incroyablement avec ces notes terpeniques et de pierre à fusil. En bouche le vin semble plus évolué que les autres. Il prend de la structure et de la rigidité à mesure de la gorgée. C'est long, bon et c'est équilibré.

Paul Jaboulet Ainé, Crozes-Hermitage 2004
Un peu plus internationnal que les autres, le nez est encore marqué par l'élevage et toutes sortes de déclinaisons typiques : cacahuette, beurré voir grillé et finalement le fruit est en retrait. La bouche est grasse, étoffée par l'élevage vraiment trop présent. Cepandant, jolie acidité. A revoir dans quelques années...

2  3  8

Domaine le Serre de Condorcet, VDP des Coteaux des Baronnies 2004 (Roussanne) : le vin est servi trop chaud : l'alcool et l'amertume sont malheureusement en avant... Pas de jugement sur ce vin.

7

Domaine Georges Vernay "les Terrasses de l'Empire", Condrieu 2006 (100 % Viognier). Vin alliant grande maturité du fruit (pêche puis abricot) avec des notes d'ananas et de  bergamote. Le vin est parfaitement équilibré et montre un très beau visage tantôt sur un registre floral, tantôt un beau volume en bouche soutenu par une remarquable acidité. Et6 en plus, quelle belle longueur ! Un très beau vin.         

Pour terminer, un autre Condrieu 2006, du domaine du Chêne "le Pêcher" (M & D Rouvière) : expression typique du viognier (abricot), mais plus épicé (ce fameux poivre blanc encore) et de senteur vanillée. Bouche plus sucrée, amertume plus prononcée. Tombe plus vite.

Une très belle dégustation d'ensemble : pas de mauvais vins, de belles expressions minérales en général avec des bouches rondes, typées des cépages et qui ont tous bien accompagnés le repas. Justement, avec ça qu'est-ce qu'on mange ?

10

Un flan de légumes aux langoustines et coulis de crevettes,

11

une papillotte de truite d'Acquigny aux légumes printaniers

12

et un plâteau de fromages d'Auvergne : Cantal, Salers,
St Nectaire, Pavé d'Aurillac et un intrus : un Mont-d'Or (le dernier de l'année)

Ajouter le blog de Maigremont à vos favoris

Retour à la page d'accueil