Nous avons eu la surprise l'autre soir pendant la dégustation St estèphe, de constater que le Château les Ormes de Pez avait repensé son étiquette. Enfin repensé, c'est faible : elle est métamorphosée plutôt. Visiblement, l'opération s'est faite à partir du millésime 2004.
Des raisons à cela ? Certainement plusieurs et notamment des prétextes au changement.

Nous avons donné ces étiquettes à 2 connaissances, spécialistes du design (et amateurs de vin) pour tenter de comprendre les objectifs d'un tel changement :

Verdict

* profiter du nouveau classement 2003 des crus bourgeois pour opérer ces modifications. Avec son nouveau statut de "Cru Bourgeois Exceptionnel", cette mention à une place importante sur l'étiquette
* simplifier le texte des données un peu superflues (OUT les "mis en bouteille au château", le degré alcoolique, la contenance, produce of France...). Elles apparaissent dorénavant sur la contre étiquette
* rajeunir le cru en modernisant la police. De plus "Ormes de Pez" est en rouge.
* associer le cru à son domaine autrefois planté d'Ormes. L'arbre occupe une place importante.
* enlever son air bourgeois à ce cru bourgeois : le liseret doré qui entoure l'ancienne étiquette n'est plus là. En bonus, ça coût moins cher à fabriquer.

En revanche, la ménagère de moins de 50 ans qui est une adèpte du cru (enfin son mari), ne risque-t-elle (il) pas de passer un sacré bout de temps à chercher dans les rayons de la GD ? Les repères "cassés" vont-ils lui faire changer son vin dominicale ?
Pour exemple, celui qui avait emmené cette bouteille vendredi dernier, a cherché longtemps en rayon avant de la trouver.

Et au jeu des 7 différences, "château les Ormes de Pez" devient "château Ormes de Pez" (le "les" a disparu). Un oubli ?

L'assemblée ce soir là s'est prise à un petit jeu, pour savoir si elle plaisait ou non ? En tout cas, la nouvelle ne laisse pas indifférent.

Ormes_de_Pez

Mais vous, vous en pensez quoi ?