Une seule consigne pour cette dégustation, ou plutôt une interdiction : aucune AOC, que des vins de France, Pays de... voir des déclassés !

Tout est dégusté à l'aveugle, tous les genres sont acceptés et le moins qu'on puisse dire, c'est que le niveau était pas mal du tout !

IGP Duché d'Uzès, Orénia 2012
Assez aromatique, frais, sur des notes d'abricot prononcées. Du gras, presque "frisant" en bouche, bon équilibre d'ensemble et facile à boire. Parfait dans son rôle pour lancer cette soirée. Bien

Constantia 2013, Buitenverwachting Buiten blanc (Afrique du Sud. 85 % sauvignon, 15 % chenin).
Le nez assez minéral rappelle aisément le sauvignon. Bouche traçante et vive, d'un beau volume. Un joli vin, qui ne tombe pas dans le sauvignon caricatural. 

Vin de France 2013, Clément Baraut "Herbes Folles" (100 % chenin)
Nez sur un registre "nature", sparadrap, moutarde même avec une sensation de rondeur, mais pas déagréable du tout. Très jolie silhouette, vive et fruitée qui appelle indébiablement à se resservir. J'aime beaucoup !  

DSC_5642

Bruno Schueller, PG "Naturellement Refusé L2004" (élevage 42 mois sur lies)
Un pinot gris qui n'a pas passé l'agrément à la dégustation d'appellation. Là aussi, le nez "nature" en dit long. Aromatique très légerement noix, presque curry. L'ensemble est savoureux, profond voir puissant et épouse tous les contours de la bouche. Atypique dans son style, mais peut sembler périlleux aux yeux de certains.

Vin de France 2011, Pierre Borel (100 % cabernet franc)
Nez assez discret, fermé. Bouche à l'acidité détartrante, volume faible, pas du tout mon truc.

Vin de France 2013, M Lapierre, "Raisins gaulois"
Nez très fruité avec quelques notes poivrées et metalliques. Bouche gourmande, légère et d'un beau fruité encore. Finale salivante. Pas d'une grande complexité, mais facile et agréable à boire. 

Vin de Table français (L09), Clos de Mounissens (David Poutays), "une Vie après l'Autre" (merlot, cabernet sauvignon, cabernet franc)
Très très réduit (je vous passe les qualificatifs qui ont été annoncés pour le nez :) ), même après 2 bonnes heures de carafe, qui n'ont rien changé ! Pas notre cam à tous. 

Vin de Pays d'Allobrogie 2009, domaine Prieuré Saint Christophe, Mondeuse Tradition
Assez monolithique au nez (cassis +), la bouche est relativement austère voire fermée malgré là aussi 3 bonnes heures de carafe. A revoir, car le touché de bouche est très joli.

DSC_5648

Vin de France 2012, domaine de Cabrol, "Blue Note" (grenache/syrah)
Très belle bouteille, tout en subtilité et en finesse, déroulant une panoplie de fruits rouges et d'épices. Longueur moyenne, mais vraiment de la belle ouvrage. 

IGP Pays de l'Hérault 2012, Moulin de Gassac, "Elise" (syrah/merlot)
Déséquilibré, alcoleux, fruit terne, peu d'intérêts en ce qui me concerne.

Vin de Pays d'Oc 2005, domaine Lacoste Germane, "les Faïsses" (cabernet sauvignon/syrah)
Robe et nez présentants des signes d'évolution avec des notes de réglisse et de cendres froides. Bouche soyeuse encore fruitée (cerise à l'eau de vie), mais un peu fatiguée. A boire

Vin Mousseux aromatique, by Romain Paire, "bulles"
Le bon glouglou que voilà ! Digeste (8° d'alcool seulement), une profusion de p'tits fruits rouges, ça se siffle à grandes gorgées.