Quelques vins pour attirer le soleil. Ca vous tente ? On s'est amusé à déguster quelques vins en provenance du Roussillon, région qui croule sous les UV et qui propose souvent des vins au caractère bien affirmé et chaleureux.

Bon, on ne va pas tourner autour du pot pendant des heures, c'était une soirée disons très moyenne par la qualité des vins proposés et au final dégustés. Mais l'ambiance des amis était irremplaçable et seule la bonne humeur qui fût au rendez-vous subsistera...

Les vins sont dégustés à l'aveugle, histoire de ne pas perdre les bonnes habitudes

Domaine Lafage "Cuvée Authentique", Côtes du Roussillon 2006 : le vin propose majoritairement un fruit rouge très simple (framboise et cerise) et termine un peu court. Mouais

Château Mossé "Temporis", Côtes du Roussillon Villages 2001 : jus épicé de fruit mur, ce vin offre plus de profondeur que le premier. Cependant, malgré une certaine puissance en bouche, la finale semble manquer sa sortie en manquant de maturité. Du coup, l'impression d'un vin peu agréable en dégustation pure. Bof

DSC_0595  DSC_0599  DSC_0598

Dom Brial, Côtes du Roussillon Villages 2002 : une des meilleures coopérative du Roussillon, la cave des Vignerons de Baixas. Retenez son nom, nous en reparlerons tout à l'heure. Malheureusement dans cette bouteille, du TCA jusqu'à l'os !!

Château les Abelles, Celliers des Templiers, Collioure 2003 : un gros doute en bouche (bouchon) et une finale très courte. Grrrrrrrr, c'est fini oui !!!

Les Vignerons de Cassagnes-Bélesta, L'Excellence du Château Cuchou, Côtes du Roussillon Villages "Caramany" 2003 : un joli vin souple et fruité accompagné de belles saveurs de pain grillé, de vanille et d'encens. Enfin, on en tient un !

DSC_0594  DSC_0601  DSC_0602 

Domaine Calvet-Thunevin "cuvée Constance", VDP des Côtes Catalanes 2004 : le nez est un peu diffus sur l'alcool. La bouche est ample, généreuse et mure. Elle garde de équilibre et fraîcheur malgré une grande puissance (15 %) !

Château les Pins, cave des Vignerons de Baixas, Côtes du Roussillon Villages 2000 : la robe est patinée. Un fruit encore bien évident tenu par une belle amertume. C'est bon et c'est encore bien gourmand malgré presque 10 ans ! Très bon.

Massamier la Mignarde "Domus Maximus", Minervois 2006 : bon d'accord, c'est pas vraiment un Roussillon,DSC_0597 mais c'est pas très loin. On sent là une autre dimension : c'est raffiné, noble, fondu, belles épices douces. La bouche est veloutée, malgré des tanins encore jeunes mais racés. Très bel équilibre. C'EST DE LA BOMBE, mais à 30 €.

DSC_0603Mas Amiel, Maury rouge 2002 : ça fleure bon les cerises et les arômes de café. La bouche est douce, ronde, soyeuse et sucrée sur la cerise encore. Simple mais manquant de caractère et de tranchant. Pour amateurs d'association vin et chocolat.

Bon, pas de bonnes pioches avec ces quelques exemplaires. Le meilleur vin de la soirée est un Languedoc à près de 30 € et aussi surprenant que ça puisse paraître, le suivant est issu d'une coopérative dont le contenu est âgé de près de 10 ans !

On se retrouve pour une prochaine rencontre avec les Maigremont avec dans les verres, des vins de Super/Hyper à moins de 5 € le col ! Ca promet...

Ajouter le blog de Maigremont à vos favoris

Retour à la page d'accueil