Une fausse soirée Muscadet, à laquelle il n'y avait que l'intéressé pour y croire : normal, tout le monde était au courant que Luc allait avoir 50 ans dans quelques jours. Nous n'allions pas laisser passer cette occasion rare sans rien lui faire !!

DSC_0722

Fort de cet évènement, les Maigremont ont donc mis les petits plats dans les grands afin de faire passer à Luc (mais à nous aussi) une belle soirée.

DSC_0724Pour commencer, un Champagne bien connu des Maigremont, Assailly-Leclaire & fils, Blanc de Blancs Grand Cru  pour trinquer, puis pour accompagner des verrines de tartare de saumon, mousse de foie gras pain d'épice et des huitres claires bien tentantes. Le Champagne est vif, fruité et sonne bien avec le gras du saumon et la salinité des huitres. Toujours aussi bonnes ces bulles !

De belles St Jacques sont servies ! C'est un Louis Carillon qui leur donnera le LA et plus précisement un Puligny-Montrachet 2003 1er Crus les Combettes : le nez est superbe et intelligemment boisé (lisez noblement et finement). La bouche est très pure, mure, assez ronde et le petit manque d'acidité a été compensé par un service un peu plus frais qu'à l'accoutumée (environ 10°c). Le vin a été carafé 2 heures. L'accord avec les St Jacques fonctionne bien et le vin est vraiment superbe dans un style cristallin.

L'idée de faire un repas simple et convivial avait pour but de mettre facilement les vins en valeur. Le plat suivant est un boeuf bourguignon. Il est honoré par 2 vins servis successivement.

Le premier est un Monthélie rouge 2006 de Jean-François Coche-Dury, autrement dit pour les intimesDSC_0743 "JFCD". On sent le bel élevage, les épices douces et une profondeur inouïe du fruit (violette, cassis). La bouche est très équilibrée, suave avec des saveurs qui se prolongent bien. Superbe vin. Si jeune, si prometteur, si bon. JFCD sait aussi faire des rouges, on en doutait pas.
L'autre vin est tout juste majeur mais est époustouflant de jeunesse ! Son nez est plutôt minéral (graphite, notes terreuses) et respire les fruits noirs. La bouche est puissante, avec des tanins fermes mais reste harmonieuse et avenante. Il s'agit d'un Châteauneuf du Pape 1990 du domaine la Roquette

Pour accompagner les fromages, un château Lynch-Bages 1999 : c'est en ce moment l'archétype du Bordeaux dans sa plénitude et qui arrive à maturité. C'est l'âge où il fait plaisir à présenter à table. Des arômes tertiaires (sous bois, humus) complétés par des notes de boite à cigare, de cèdre et de fruits noirs. La bouche est de demi corps, les tanins souples mais le tout est follement classieux.

DSC_0712Avec des mangues et kumquat poëllés et un sorbet mandarine, on a cherché l'accord classique et peu luxueux, on l'avoue. On ne souhaite qu'une chose à chaque amateur de vin : boire Yquem au moins une fois dans sa vie afin d'éprouver cette sensation si particulière, si exceptionnelle. Le vin est radieux, généreux. Le 1996 nous offre une belle palette d'agrumes (orange confite et mandarine) et d'intenses senteurs de noix de coco. La bouche raisonne parfaitement avec les fruits poëllés et le sorbet. Elle livre une liqueur ample, crémeuse soutenue par une fantastique acidité. Et que dire de la longueur ?

Voilà une bien belle soirée qui s'achève avec un beau repas etDSC_0723 des vins ouverts, de haut niveau, des gens contents...
On a oublié de vous dire : Manu quittera la région prochainement, le travail l'obligeant à déménager à Aurillac dans le Cantal. Inutile de vous dire comme on est triste !!! Plus qu'un circulaire, on perd là un ami et Catherine sa femme. 

On a aussi oublié de vous dire que tous les membres du cercle (13) étaient réunis pour cette soirée !   Il y a bien longtemps que cela n'était pas arrivé.  Et pour remémorer à Luc qu'il a maintenant 50 ans, il a reçu un Calvados âgé de... 50 ans.

DSC_0758

Un merci particulier à Catherine au passage qui est pour beaucoup dans la préparation et la réussite de cet anniversaire, qui s'est terminé tout de même en goûtant... un Muscadet !

Ajouter le blog de Maigremont à vos favoris

Retour à la page d'accueil