Après la première partie abordée il y a quelques jours avec les Anjou blancs 2005 et liquoreux, passons maintenant aux rouges avec les Chinons de Charles Joguet.

Petit tour du domaine sur plusieurs millésimes avec la cuvée Clos de la Dioterie.

2005 (échantillon tiré sur fût) : nez élégant de rose avec des notes végétales. Bouche tanique mais élégante. Pas mal
2004 : vin fermé à double tour et dur en bouche
2003 : la moitié de la table pour, l'autre pas convaincue. Nez plus avenant sur les fruits rouges murs. Bouche pas mure du tout pour le millésime, pas très agréable.
2002 : nez poussiéreux, pas osé le reste...
2001 : échantillon défectueux.

Clos_de_la_Dioterie

Perso, pas vraiment convaincu par ce domaine. Pourquoi faire un vin avec un fruit si peu mur caractérisé par le poivron vert ? Mais le domaine vient de changer de direction en ce début 2007. Un renouveau prochain ?

2 autres vins

Clos_GuillotBernard Baudry,  "Le clos Guillot", 2001, Chinon.
Un nez séducteur aux belles notes de cerises griottes. Une matière dense mais avec un fruit qui manque de maturité.

Mark Angeli, cuvée "Martial" 1995, Anjou rouge
Nez un peu poussiéreux, de terre humide avec encore quelques fruits rouges. Tanins parfaitement intégrés. Une bouteille qui a supporté le poids des années.

Des rouges un peu moins à la fête que les fameux Anjou blancs 2005.


Encore merci au cercle LPV Picardie pour son accueil sympathique et à son chef d'orchestre Laurent allias Chinbourg.

LPV_N_5_003

Chinbourg, ambassadeur Picard des vins ligériens

Mettre ce blog dans vos favoris

Retour à la page d'accueil