Voici une soirée passée chez Manu, histoire de savoir ce que signifie le mot minéralité. 6 vins dégustés ce soir là dont 4 premiers crus pour 2 "villages".
Récit de ces vins à base de chardonnay, tendus comme un arc et qui fleurent bon le silex, la fameuse pierre à fusil ou encore les premières goutes de pluies qui tombent sur une terre bien sèche...

Besson_02Chablis domaine Besson 2002, 7 €
Jaune pale tirant vers le verdâtre. Nez pétrolé, de hêtre fendu, de tilleul et de citron confit. Malheureusement une bouche qui s'efface rapidement et qui manque de tension malgrés quelques notes miélées.Vauroux_Mont_e_de_Tonnerre

Chablis 1er cru, "Montée de Tonnerre" 2002, domaine de Vauroux, 19 €
Jaune pâle.Nez floral et de tilleul soutenu par des notes citronnées. Bouche vive et florale relevée par une jolie acidité en finale. Pas mal.

Gautheron_les_Fourneaux_01Chablis 1er cru, "les Fourneaux", Alain Gautheron, 11 €
Jaune légèrement paille. Magnifique nez évoquant plutôt un vin situé vers Beaune marqué par le beurre, la noisette, le toasté, le foin, la bergamotte et le miel. Malheureusement la bouche se montre déstructurée, fluide et manquant de gras. Dommage. Un problème de bouteille ?

La_Chablisienne_l_Homme_mort_les_FourchaumesChablis 1er cru "les Fourchaumes" l'homme mort 2001, La Chablisienne, 27 €.
Jaune paille avec des reflets verts. Encore un nez que l'on aurait située vers Beaune. Il se montre d'un boisé discret, avec des senteurs de tilleul (++), de fleurs blanches et des notes miélées. La bouche est ample avec beaucoup de gras et une rétro de citron confit. Un très beau vin.

La robe de ce 5 ème vin est jaune étonnement claire. Nez fin de fruits jaunes confits et de pomme verte. La bouche est superbement droite et tendue, minérale sur la pomme verte. Bel équilibre ! Une bien belle bouteille. Aussi bizarre que cela puisse paraître, il s'agit du même vin que notre 2 ème bouteille, à savoir une "Montée de Tonnerre" 2002 du domaine de Vauroux !

Vauroux_vieilles_vignes_016 ème et dernier vin. Chablis "Vieilles vignes" 2001, domaine Vauroux, 14 €.
Jaune doré. Nez rond, beurré et toasté, de cette fameuse pierre à fusil, miel et dans un registre floral type chèvrefeuille et tilleul. L'attaque de la bouche est franche, vive et marquée par des notes poivrées. Encore un joli vin, encore un Vauroux.

Une soirée sympathique d'un bon niveau général. La minéralité attendue étant bien au rendez-vous. Cette appellation n'a rien à envier à sa grande soeur située plus au sud, bien au contraire !

Avec ça qu'est-ce qu'on mange : Catherine avait prévu une printanière de morue, puis un filet mignon en croûte haricots verts et gratin. Le dessert fût une véritable tuerie : des vacherins maisons mangue-citron ou pêche-groseille !

Mettre ce blog dans vos favoris